dna-306347_640.png

La génétique dans NICO

Un total de 943 participants NDIT ont été génotypés en 2017 à l'aide de la puce Illumina Global Screening Array à partir d’échantillons de sang et de salive. Ces données permettent d’entreprendre des études d'associations génétiques sur un large éventail de phénotypes (par exemple, la dépendance à la nicotine, la pression artérielle, le poids corporel, les symptômes dépressifs) en utilisant des approches de gènes candidats ou des méthodes basées sur des scores de risque génétique.